Un petit coin de paradis, le Rising Sun Surf Inn à Wei’Ao

Le Rising Sun Surf Inn, l’endroit où rester à Taïwan

Rising Sun Surf Inn

Après Jinshan, j’arrive en train à Wei’Ao, petit hameau avant la ville de Toucheng, dans le comté de Yilan. La nuit est déjà tombé. J’avais repéré sur internet la présence de plusieurs « surf inns », des auberges de jeunesse qui proposent lits dans des dortoirs et location de planches de surf. Je fini par tomber sur le rare lieu éclairé des environs: le Rising Sun Surf Inn.

Rising Sun Surf Inn

Au Rising Sun Surf Inn

Le hameau de Wei’Ao se compose d’une seul rue encadrant la seule route qui longe la côte. D’un côté la ligne de chemin de fer et les montagnes, de l’autre, une allée piétonne sur une digue, donnant sur la plage. Le coin est tranquille et relaxant. Il n’y a quasiment aucune boutique ou commerce à moins de 5 minutes en vélo. La plage n’a rien de paradisiaque à première vue: sable noir d’origine volcanique, quelques déchets amenés par chaque tempête. Et pourtant on s’y sent très bien.

Rising Sun Surf Inn

L’auberge est de loin, le lieu le plus animé. Les voisins sont majoritairement des personnes âgées qui cultivent leur petits jardins et des surfeurs.

Rising Sun Surf Inn

Le bâtiment principale de l’auberge contient un bar/cuisine, une grande zone avec des matelas pour se détendre et une allée avec le matériel de surf et quelques tables.

Rising Sun Surf Inn

Rising Sun Surf Inn

Le lieu est tenu par Candy, une taiwanaise mariée à Garett, un surfeur américain. Candy a voyager et travailler dans de nombreux pays dont en France, avant de s’installer ici. Elle parle très bien anglais et un peu de français. Il y a également Brandon, cuisinier de Singapour, qui après avoir voyagé quelques temps s’est arrêté ici. En échange de son travail, il est nourri/logé/blanchi et peut aller surfer quand il n’y a pas trop de clients. Enfin, il y a Jen, taiwanaise qui aide à l’auberge, elle a étudié un peu le français. J’oubliais, il y a Cho-cho (prononcer « tcho ») la chienne, qui quand elle ne dors pas, accompagne les gens à la plage.

Cho-cho, le chien de garde - Rising Sun Surf Inn

Cho-cho, le chien de garde

L’équipe est vraiment très sympa, l’ambiance super chaleureuse, difficile de quitter cet endroit! La nuit, depuis le dortoir on entends le bruit des vagues. Pour aller se baigner ou surfer, pas besoin d’aller loin. On m’emmène en scooter quand j’ai beoin d’aller en ville ou alors j’utilise un des vélos de disponible. On peut manger sur place la cuisine du chef ou faire commander. Comme je suis rester longtemps, je me suis fais inviter plusieurs fois pour manger. Je me suis tellement plu que je suis resté une semaine, puis mes trois derniers jours à Taïwan. On se sent comme dans une grande famille, avec les habitués du lieu, les amis, les invités et les voyageurs de passage. Il y a toujours du monde pour discuter, boire un coup ou aller surfer.

Avec le "chef" et surfeur Brandon - Rising Sun Surf Inn

Avec le « chef » et surfeur Brandon

Avec Thi, voyageuse allemande d'origine vietnamienne et Jen de l'auberge - Rising Sun Surf Inn

Avec Thi, voyageuse allemande d’origine vietnamienne et Jen de l’auberge

Avec Ka Lok de Hongkong et une amie taiwanaise, purs débutants en surf, je leur ai donné un cours Rising Sun Surf Inn

Avec Ka Lok de Hongkong et une amie taiwanaise, purs débutants en surf, je leur ai donné un cours

Rising Sun Surf Inn

Fête nationale le 10 octobre - Rising Sun Surf Inn

Fête nationale le 10 octobre

Les habitants de l’auberge sont bien intégrés dans le quartier. Depuis la mise en place de l’hôtel, ils s’occupent bénévolement de nettoyer la petite gare de train et également la plage qui reçoit sa dose de bouteilles en plastiques et autre déchets après chaque typhon. Pour chaque planche de sur louée, 10% de remise si on ramène un petit sac de déchets.

Aux fourneaux pour faire des bonnes crêpes - Rising Sun Surf Inn

Aux fourneaux pour faire des bonnes crêpes

Et voilà le résultat - Rising Sun Surf Inn

Et voilà le résultat, un succès

Rising Sun Surf Inn

Rising Sun Surf Inn

Surf à Wei’Ao

Thi et Ingo d'Allemagne Rising Sun Surf Inn

Thi et Ingo d’Allemagne

Je n’ai pas de photos car ou j’étais occupé à surfer, ou je ne sais plus qui en a pris. L’auberge à l’habitude de prendre en photos ceux qui viennent prendre des cours pour leur première, or j’allais surfer de manière indépendante.

Depuis Wei’Ao, il y a un premier spot, avec quelques gros rochers en face des maisons. Mieux vaut être prudent. Juste à côté, on peut aussi profiter des vagues mais avec un peu moins de rochers. Le spot répertorié en tant que tel sur internet s’appelle Wushi Harbor et se trouve à 20 minutes à pied, à l’autre bout de la plage près de la digue et du port de Toucheng. Cependant les vagues y sont généralement plus petites.
Suivant les jours il y avait ou des non de bonnes vagues, de 80 cm à 2m avant les Typhons.

La saison des Typhons n’était pas totalement terminée quand j’étais sur place. Les jours précédents et suivants la tempête étaient bons pour le surf. Évidemment pendant le Typhon, mieux valait rester sagement à l’abri dans une maison durant les un ou deux jours les plus violents.

Rising Sun Surf Inn

Après une reprise difficile à Jinshan, j’ai galèrer les premiers jours avant de retrouver mes marques et finir par surfer avec aisance des petites vagues, esquissant même quelques petits virages avec ma longboard. Comme d’habitude, c’est au moment où l’on s’y plaît le mieux qu’il faut partir et le moment de prendre mon avion pour la Chine arrivait trop vite à mon goût.

Mon quotidien à Wei’Ao

Tout les moments de la journée sont bons pour surfer (quand on est encore un débutant) mais les meilleures vagues sont souvent tôt le matin et en fin de journée. Comme il n’y avait pas beaucoup de rideaux dans mon dortoir, j’étais souvent réveillé à l’aube entre 5h30 et 6h du matin. À cette heure on ne peut plus matinale, je partais observer les vagues depuis la jetée, voir si il y a d’autres surfeurs qui y vont. Quand j’étais motivé et que les conditions étaient bonnes, je me mettais en tenue, prenait la planche habituelle que je louais et après avoir grignoté et bu un coup, direction la mer.
En général à cet l’heure il n’y a pas trop de concurrence dans l’eau et je tombais souvent sur un des quelques surfeurs locaux qui me donnaient 2,3 conseils entre 2 vagues.
Vers 8h-9h un gros petit déjeuner, suivit d’un petit repos, souvent sur internet. Ensuite, c’était reparti pour une deuxième session jusqu’au déjeuner. Bien souvent venait une sieste pour récupérer de la courte nuit.
L’après-midi, j’allais faire un tour en ville, me reposais à l’auberge ou organisais quelque chose avec des amis. Si la volonté était là, je terminais par une session entrz 15h et 18h avant que le soleil se couche. Le soir, dîner avec ceux de présent, petites bières en terasse de temps en temps et parfois visionnage de films dans le salon.
Il a souvent plu des petites averses pendant mon séjour mais dans l’ensemble la météo était bonne. Bref, il y avait toujours de quoi s’occuper si on aime les vagues!

Rising Sun Surf Inn

Après ma première semaine ici, je suis parti pour la ville d’Hualien au sud, les Gorges de Taroko et le parc national de Yinshan à Yuli. Pour finir, voici quelques photos du marché de nuit de la ville de Yilan, à côté de Wei’Ao.

Le marché de nuit à Yilan

Rising Sun Surf Inn

Rising Sun Surf Inn

Rising Sun Surf Inn

3 Responses to “Un petit coin de paradis, le Rising Sun Surf Inn à Wei’Ao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *