Le temple de Bayon

Changement climatique

Voilà cinq jours que j’ai débarqué au Cambodge à Siam Reap depuis Chengdu en Chine. Cinq jours passés entre mon lit, les sanitaires et la terasse du backpacker hostel que j’ai trouvé. J’ai mal au ventre, je suis épuisé. J’ai perdu quelques kilos depuis le début du voyage en Chine et cela semble continuer ici au Cambodge malgré que j’essaie de manger le plus possible. Rien à faire. Ça va passer. Ma blessure au pied faite aux Gorges du Tigre a plus qu’apprécier le port de la tong. Je ne boîte plus. C’est la fin de la mousson et il y a des averses violentes durant l’après midi qui amène un peu de fraîcheur car il fait une chaleur étouffante. Après le froid chinois, les 35°C cambodgiens associé à plus de 80% d’humidité réchauffent bien, trop peut être.

Visiter les temples d’Angkor

Donc voilà cinq jours que je suis au Cambodge et je n’ai rien visité. Mais aujourd’hui je vais mieux. Je me sens un peu fiévreux, on est déjanté en fin d’après-midi. Au volant d’un vieux vélo de location à 1$ la journée, je pédale jusqu’à l’entrée du site d’Angkor Wat. Mon pass de trois jours en poche, j’ai le droit de profiter des dernières heures de la journée pour une première visite sans que mon pass soit décompté.

Quelques kilomètres plus loin, je fais le tour de l’étang qui entoure le temple d’Angkor Wat. Il y a foule. Tant pis, je continue ma route, passant des ponts et des portes de pierres khmères, esquivant les 4×4, tuk-tuks, éléphants et cars de visiteurs. Je finirai bien par trouver un peu de tranquillité.

13940028152326

La nuit tombe vite

Le temple de Bayon

Je me retrouve devant le temple de Bayon. La nuit tombe déjà, je m’élance. Les trois premières minutes se passent comme dans un rêve. Il n’y a personne ici, juste le bruit des oiseaux dans la jungle environnante. Seul au milieu des ruines, la nuit tombant. Soudainement retour à la réalité, des voies humaines. Un groupe de touristes et dautees visiteurs envahissent les lieux. Ça mitraille à tout va. Je fini par faire de même, histoire de garder un souvenir pas trop flou du lieu.

Le temple de Bayon

Le temple de Bayon

ruines du temple de bayon

autres ruines du temple de bayon

13940027813711

13940027933723

13940027998994

13940028060815

13940028386919

13940029206193

13940028560752

Je quitte le temple. Il fait nuit noire lorsque je pédale les derniers kilomètres pour sortir du parc. Je retraverse Siam Reap. Demain j’irai visiter Angkor Wat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *